LCI : « Phubbing », le smartphone est-il en train de tuer votre couple ?

Merci à Romain Le Vern. La vidéo est disponible ici

ANTISOCIAL – Vous passez votre temps sur votre smartphone jusqu’à ignorer votre conjoint(e) qui désespère de communiquer avec vous ? Si la réponse est oui, vous êtes l’as du « phubbing », action qui consiste à zapper ceux qui veulent communiquer avec vous. Sommes-nous tous des phubbers en puissance et donc des aliénés irrécupérables ? Nous avons posé la question à Samuel Dock, psychologue clinicien.

Lire la suite

Publicités

LCI : Snober vos collègues grâce à votre smartphone, pratiquez-vous le « phubbing » ?

Merci à Romain Le Vern, la vidéo est disponible ici

PARLE À MON PHONE – Le « phubbing » ne concerne pas seulement la sphère privée. Il arrive que votre collègue de travail ou votre chef ait les yeux rivés sur son smartphone pendant que vous lui parlez, donnant le sentiment que vous êtes transparent et que vous n’existez pas. Du coup, posons-nous la question : est-ce que le monde du travail est lui-aussi atteint de « phubbing compulsif » ?

Vous aussi, vous l’avez constaté : depuis que le premier « mobile intelligent » est sorti en France il y a un peu plus de 10 ans, nous avons tous changé nos comportements en société : les gens ont la tête baissée sur l’écran de leur smartphone. A tel point que nous sommes devenus schizo, à la fois chez nous et hors de chez nous, à la fois avec l’autre et sans l’autre. Mais le « phubbing », mot anglais contractant « phone » – téléphone – et « snubbing » pour snober, ne touche pas seulement la sphère privée, il se répand aussi dans le monde du travail.

Aussi, comment réagir lorsque votre supérieur n’écoute pas votre demande d’émolument ou que votre collègue n’entend pas les meilleures anecdotes sur votre week-end à Saint-Malo ? Nous avons posé la question à Samuel Dock, psychologue clinicien et co-auteur du Nouveau malaise dans la civilisation (Plon, 2015).

Lire la suite

LCI : Répondre au téléphone vous angoisse ? On vous explique pourquoi

Replay vidéo disponible ici

PSYCHO – Dans nos sociétés ultra-connectées, la peur de téléphoner et/ou de recevoir un coup de fil se révèle paradoxalement plus répandue qu’on ne l’imagine. Mais pourquoi donc ? Nous avons posé la question à Samuel Dock, psychologue clinicien.

« T’es où ? », « T’as pensé à le rappeler ? », « J’ai besoin que tu me répondes vite »… Ces messages s’accumulent sur le répondeur de votre téléphone comme autant de vaisselle sale dans l’évier, vos proches comme vos collègues ne comprennent pas pourquoi vous ne répondez pas instantanément à leurs missives enflammées. La réponse est simple : vous souffrez d’un mal invisible, la phobie de l’appel téléphonique qui peut aussi bien venir d’une anxiété sociale que d’une fatigue passagère.

Là où, pour certains, passer un coup de fil relève du geste quotidien, anodin, pratique ; pour d’autres, il s’agit d’une quasi torture : peur de bafouiller ou de manquer de répartie, sentiment de faiblesse, énervement, timidité… Pourquoi certains sont plus à l’aise avec cet outil de communication que d’autres ? Peut-on mettre des ressorts psychologiques sur cette peur ? S’agit-il d’une angoisse contemporaine ? Que faire pour s’en sortir ? Nous avons tenté d’en savoir plus avec le psychologue clinicien Samuel Dock.

Lire la suite