Interview Figaro Madame : « Pourquoi certaines personnes savent-elles toujours tout mieux que tout le monde »

L’article original est ici. Merci à Ophelie Ostermann.

La bonne question.- Sans que vous le leur ayez demandé, ils vous conseillent, vous reprennent, vous font la leçon. Selon eux, vous n’avez rien saisi et ces coachs autoproclamés ont la solution. Pourquoi ? Lire la suite

Publicités

Interview LCI : « Parents, pour les vacances, un psy vous a sélectionné 5 dessins animés « intelligents » à montrer à votre enfant »

Merci à Romain Le Vern. L’article original est ici.

CHRISTMAS MOVIE – A l’approche des fêtes de Noel, rien de tel qu’un bon film à regarder en famille. Histoire de prouver à vos progénitures que le cinéma ne se résume pas à « La Reine des neiges », voici cinq longs métrages conseillés par un psy, à découvrir avec vos enfants.

Lire la suite

Interview Le Figaro Madame

L’article original, outre sa version imprimée,  est disponible ici. Merci à Ophélie Ostermann.

Faire les cadeaux de Noël à la dernière minute en dit beaucoup sur vous

Le comportement peut traduire beaucoup plus que de la simple désorganisation. Passage en revue des potentielles explications à J-4 du réveillon de Noël.

 

Lire la suite

Interview pour LCI : « Que se passe-t-il dans la tête d’un enfant qui reçoit une fessée? »

L’article original est ici. Merci à Romain Le Vern.

Le 29 novembre, les députés vont devoir se prononcer sur une proposition de loi contre les violences éducatives ordinaires, portée par Maud Petit (MoDem), clamant que « les enfants ont droit à une éducation sans violence » et que « les titulaires de l’autorité parentale ne peuvent user de moyens d’humiliation tels que la violence physique et verbale, les punitions ou châtiments corporels, les souffrances morales. »

Lire la suite

Interview pour LCI : « Affaire de « viol » entre élèves de maternelle : comment de tels comportements sont possibles à cet âge ? »

Merci à Romain Le Vern. L’article original est ici

Des enfants de 4 ans, élèves en moyenne section de maternelle, impliqués dans une affaire de « viol en réunion ». Les faits dont a été saisie la brigade des mineurs de Paris sont particulièrement sordides : isolée par trois élèves sous une structure de jeu, une fillette de cette école du XIIIe arrondissement aurait été déshabillée avant de subir une « pénétration digitale ». Un cas difficile à qualifier juridiquement qui n’aurait donc rien à voir avec les jeux de type « touche-pipi » et la curiosité sexuelle qui se manifeste naturellement chez les jeunes enfants. Dès lors, en attendant que l’enquête apporte davantage d’éléments, une question se pose : comment de tels comportements peuvent être possibles à cet âge ?

Lire la suite