Sarah Chiche : « une livre de chair »

« Et quelle histoire. Mais nous avons tous une histoire dont on se fait des histoires. Et dans un livre une histoire personnelle ne vaut rien, quelle qu’elle soit, si terrible puisse-t-elle être, sans la langue qui la soutient. C’est ce qui la fait passer du simple témoignage singulier à la littérature. C’est donc à cette langue-là, enfiévrée mais précise, que je voudrais rendre hommage.« 

L’article est disponible ici

Publicité
Cette entrée a été publiée dans Blogs. Bookmarquez ce permalien.

Les commentaires sont fermés.